Saison 2020 – Acte 1 (enfin…)

Il était temps

Ce samedi 8 août 2020 se disputait la première course de la saison (l’une des rares à avoir survécu à la Covid-19) pour AMW Cycling et son Team Orcadia Granfondo, et non la plus facile, puisqu’il s’agissait du Tour des Stations.

Le format choisi par les quatre coureurs du Team Orcadia Granfondo engagés : l’Ultrafondo. 10 cols, 8200 mètres d’ascension cumulés, 240 kilomètres. Les organisateurs revendiquent le titre de « course cycliste d’un jour la plus dure au monde ». Je ne pense pas qu’un seul des fous furieux présents à 4h45 ce samedi matin sur la ligne de départ vienne s’opposer à cette revendication, d’autant que la canicule est venue au soutien des organisateurs !

Des résultats encourageants… 

Jérémy Neisius termine sa course dans un état de fraicheur insolent et prend la 12e place dans sa catégorie et une belle 61e place au général (sur 282 engagés). Il s’agissait pour lui d’une première sur ce type de course, je lui tire mon chapeau. 

Thibaud Mesnier termine sa course presque aussi frais que Jérémy et prend la 14e place dans sa catégorie et une honorable 107e place au général. Il s’agissait pour lui aussi d’une première sur ce type de course, je lui tire mon (deuxième) chapeau (oui, j’en porte toujours deux).

… mais pas uniquement

Alors que votre serviteur est complètement passé à côté de sa course (il y a des jours sans…) finissant modestement à la 163e place, je souhaiterais tirer mon troisième chapeau à Mathieu Welter, si j’en portais trois, ce qui n’est malheureusement pas le cas. Mais, quand bien même je le ferais, cela ne serait pas suffisant au regard de la leçon de courage qu’il nous a donné.

Alors que trois jours avant ce samedi 8 août il faisait la rencontre du capot d’une voiture dont la conductrice semblait que peu se soucier des autres utilisateurs de la route, Mathieu décidait, malgré ses douleurs (dont une particulièrement handicapante à l’épaule), de prendre le départ de la course. Il l’a fait.

Mais ce n’est pas tout, car prendre le départ était facile.

Sa journée fut un véritable calvaire.

Alors que malgré tous ses efforts il ne réussissait pas à franchir l’avant-dernière barrière horaire, il décidait, obstiné, de finir sa course. Et il l’a fait. Parti alors qu’il faisait encore nuit, il est arrivé à 21h30, seul, au sommet du Col de la Croix-de-Cœur. Il aura lutté 14h31.

Le règlement du Tour des Stations est mal fait. Selon lui, Mathieu n’est pas un Finisher de l’édition 2020. Il se trompe. Et si nous avions été sur le Tour de France, le prix de la combativité aurait été décerné à Mathieu Cœur de lion !

Assurément, ce Team a de l’avenir.

Remerciements

Il me faut, enfin, remercier chaleureusement Loïc Antoine, notre directeur logistique, secondé de Florian Dellandrea, sans le soutien et le concours desquels notre journée en enfer nous aurait semblé plus terrible encore. 

2 Comments

  1. Quel bel acte de générosité, de courage et de dépassement de soi même !! Bravo les gars, chapeau bas ou plutôt sombrero bas pour les 🐺 !! Dénis

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.